Se connecter

S'inscrire

Ridiculise Jean-Michel Jarre avec ton synthé de la mort !

Rob, c’est un écossais de Glasgow. Accessoirement fan de synthé, il vend un petit kit pour une quinzaine d’euros permettant de se construire un synthétiseur modulaire, histoire d’en comprendre les bases et de s’initier à l’électronique, notamment la soudure : ça fait un peu peur mais en fait, en vrai, c’est fastoche et p’tet aussi relaxant que de jardiner !

Ici, pas question d’avoir des touches comme les synthés/piano mais seulement 5 boutons qui vont vous permettre de créer votre propre signal sonore. Makery.info, webzine français dédié à la culture Maker en a d’ailleurs fait un article.

DSC02698 (Large)Tu ne deviendras pas un Thomas Bangalter ou un Guy-Manuel de Homem-Christo dans les minutes qui suivent la prise en mains de ce joujou mais ce petit kit te fera comprendre le b.a.-ba de la musique électronique ! Ci-dessous, une vidéo de démo publiée par Makery :

 

Parce que tout le monde ne parle pas la langue de Shakespeare, si tu es tenté(e) de commander et construire ce kit, j’ai traduit en français la notice de montage et la vidéo attenante proposée par ce cher Rob.

Le PDF est en pièces-jointe ci-contre et la vidéo sous-titrée des trucs et astuces de soudure de Rob est par ici.

Le mode d’emploi original publié par Rob est disponible ici : http://gmsn.co.uk/support/

Pour commander un kit, c’est par là : http://gmsn.co.uk/product/synth-a-intro-to-soldering-and-kit-building/

Ci-dessous : quelques conseils pour monter le synthé :-).


1 - Un fer à souder propre s'il vous plaît !

À zBis, les fers à souder accusent parfois un peu le coup ! Par conséquent, il faut les nettoyer un peu ! Un petit coup de Scotch Brit devrait faire l’affaire !

Un ami électronicien habitué des lieux dont je tairai le nom y est allé à la manière forte en ponçant un peu la panne du fer avec une Dremel.

18144409293_4b201545bb_zIl a ensuite fallu laisser tremper le fer dans une bonne boule d’étain fondu pendant 2 à 3mn, pour que la panne soit alors prête à l’emploi. Méthode à éviter tant qu’on peut mais au moins, ça marche !

 


2 - Bien vérifier la version du mode d'emploi et celle de son synthé

Rob fait évoluer son kit de temps à autres. Vérifie bien que la nomenclature et le mode d’emploi d’utilisation que tu utilises correspondent à la version de la carte que tu as.

J’insiste sur ce point car il avait fait une erreur avec moi en m’envoyant par courrier, avec les composants, une copie papier de la nomenclature de la version 1.1 de son synthé alors que j’avais le circuit imprimé en version 1.1.3.

Pour info, la nomenclature, c’est le document qui fait l’inventaire de toutes les composants que tu vas devoir souder (une soixantaine en tout héhé). Le numéro de version de la nomenclature est écrit en haut de sa page dédiée (page 5 dans le manuel).

nomenclature

 

Le numéro de version du mode d’emploi d’utilisation est écrit sur la première page du mode d’emploi

numversiondocLe numéro de version de la carte est écrit à la main sur le côté du circuit imprimé vert (PCB) qu’il te fournit :

DSC02701 (Small)

 

 


3 - Bien préparer les composants pour la soudure

Chacun possède sa technique.

Certains mettent tous les composants sur la carte puis soudent. Personnellement, je préfère le faire composant par composant, pour mieux vérifier que je ne me suis pas trompé et pour éviter les erreurs.

Aussi, cela me permet de bien histoire de ne pas être dérangé par les pattes métalliques des autres composants.

Pensez-juste à commencer par souder les plus petits composants et à terminer par les plus grands : ça vous facilitera la tâche.

 


4 - Plier les pattes métalliques composants comme un chef

En bons débutants, on a tous le même réflexe : plier les pattes métalliques des composants à la main, pourtant, il existe des petits outils pour le faire proprement : on appelle ça des gabarits de pliage : on met le composant au milieu et on plie ainsi les pattes avec un bel angle droit

Ça s’achète pour trois fois rien par ici par exemple ou ça s’imprime facilement en 3D via des modèles comme celui-ci proposé sur le site Thingiverse.

À zBis, on a imprimé celui-ci :

gabarit

 

 


5 - Ne souffle pas sur tes soudures !

Non pas que j’avais l’habitude des tests d’alcoolémie nocturnes par les gentils agents de la maréchaussée mais j’avais le mauvais réflexe de souffler sur une soudure une fois celle-ci effectuée. Bin en fait, faut pas le faire, ça fragilise la soudure !


6 - N'installe les circuits intégrés qu'après avoir soudé (ou ressoudé) !

Les circuits intégrés (ou les « puces » comme on le dit souvent), c’est un peu le cerveau de vos cartes électroniques. On ne les soudes pas directement sur le circuit imprimé parce que ça pourrait leur donner un coup de chaud qui les mettrait Kaput.

pucesOn utilise donc des « supports DIL » qui servent d’intermédiaire entre le circuit imprimé et le circuit intégré et qui, eux, ne craignent pas la chaleur.

supportsdil

Lorsque tu vas souder ces deux supports, ne mets donc surtout pas les puces dessus.

Pareil : quand tu auras fini toutes vos soudures, tu vas tester ta carte. Il y a de grandes chances pour que ça ne fonctionne pas. Rob conseille, comme vous tu l’as sans doute vu dans sa vidéo, de refondre toutes les soudures une par une ! Pense alors à enlever les deux puces électroniques avant de refaire la manip :-).


Ridiculise Jean-Michel Jarre avec ton synthé de la mort !

Réalisé par , mise en ligne le 14 juin 2015 - Dernière modification : 14 juin 2015

Documenter